Voir les sourires et la joie des enfants, heureux d’avoir leur place au sein de tous les coureurs malgré leur handicap, de se dépasser sur de magnifiques épreuves de course à pied. Voilà l’unique but de l’association, notre façon de militer pour le "bien vivre ensemble" grâce à un formidable vecteur : la "joëlette".

Les Vannades avec Jean Christophe et Quentin

Écrit par Antenne Sud le . Publié dans Les Sudistes

TriathlonDesVannades

Quand les dunes s’improvisent triathlètes, citius, altius, fortius.

 
Le soleil se lève sur les  Vannades, ce dimanche matin. Le capitaine Jean-Christophe  jette un dernier coup d’œil sur son navire et ses matelots. Après avoir vérifié du bout des orteils la température, il se décide monte dans sa chaloupe et prend le large avec son équipe de sirènes et de tritons. L’eau est calme, mais l’embarcation a du mal à garder le bon cap, il semblerait que les hommes et femmes-poissons aient quelques soucis d’orientation subaquatique. Après une épopée de 750 m, le capitaine Jean-Christophe s’en va se baigner, il abandonne son équipage qui lui est attendu par le maillot à pois Quentin. 
 
Le cycliste, meilleur grimpeur du tour de Valensole est prêt, il attend sa caravane de pied ferme. Pour cette étape de 53 km, il sera accompagné de la caravane Dunes en jaune fluo mais aussi du meilleur espoir masculin Romane.
Voici les cylindres parés à prendre la route. Quentin a de la chance, le ciel est dégagé mais les quelques gouttes tombées le matin-même, rafraichissent l’atmosphère. La caravane jaune fluo et le meilleur grimpeur se lancent, 
ils quittent les Vannades, prennent la route et se dirigent vers la fameuse côte qui mène au plateau de Valensole.
« plus vite, plus vite » s’époumone Quentin, oui il a un titre à défendre ce brave jeune homme. 
 
Après 40 km, Quentin arrive sur le plateau, des lavandes à perte de vue et des touristes en plein milieu, on dirait qu’ils tournent un remake d’une série B dont le nom m’échappe. « Ferme la bouche Quentin » lui crie-t-on, oui en effet, 
étant donné sa vitesse de course, il pourrait avaler une abeille. Après cette folle embardée, Quentin, Romane  et la caravane arrivent aux Vannades. Il est temps de faire ce qu’on sait faire de mieux : COURIR !
Jean-Christophe a troqué son attirail de marin pour revêtir sa tenue de pilote. Et le voici parti avec ses cylindreset Romane, qui est encore en forme,  pour un tour de 5 km autour des Vannades, la température a augmenté, 
il fait chaud, le parcours est sympa, les gens applaudissent et encouragent. Au point convenu, Quentin prend le relais et c’est parti pour l’ultime boucle de cette course, toujours sous un soleil de plomb. 
Quentin encourage ses cylindres « Allez les baudets plus vite ! »  Enfin, la ligne d’arrivée se montre. Jean Christophe est dans les strating-blocks, Baptiste et Mathieu (les frères de Quentin) sont là aussi, Romane (le fils de Natalia) nous attend également.
 Et c’est sous un tonnerre d’applaudissement que la joyeuse troupe achève son périple. 
 
Vivement l’an prochain qu’on remette ça.
Un grand merci à Quentin et Jean-Chrsitophe, leurs parents, Audrey pour l’accompagnement-relais, Romane. Et encore un grand merci  aux organisateurs et bénévoles pour leur accueil, leur bonne humeur. Sans eux cette aventure n’aurait pas été possible.
 
Le petit mot du triathlon revient à Blandine, maman de Quentin et triathlète des Vannades :
Aujourd’hui j'avais un bonnet bleu mais on m’a prêté un joli t-shirt jaune, et alors le triathlon a pris tout son sens. 
Avec un canoë, un tandem ou une joëlette, vous êtes incroyablement dingues ! 
Quentin vous remercie mille fois et nous aussi pour nous avoir permis de vivre ce moment.
Mes jambes s'en rappelleront sans doute demain et promis l'année prochaine je prends un vrai vélo ;)
Merci aux extraordinaires baby-sitters, Marie, Nathalie, Audrey, Matthieu et Baptiste ne tarissent pas d'éloges sur votre performance sportive!
 

voir l'album photos