Voir les sourires et la joie des enfants, heureux d’avoir leur place au sein de tous les coureurs malgré leur handicap, de se dépasser sur de magnifiques épreuves de course à pied. Voilà l’unique but de l’association, notre façon de militer pour le "bien vivre ensemble" grâce à un formidable vecteur : la "joëlette".

Trail des Eaux Vives avec Célia

Écrit par Antenne Sud le . Publié dans Les Sudistes

Trail des Eaux vives

Les Trail des Eaux vives avec Célia

Une journée inoubliable rythmée par les rires de Célia, le bonheur c'est simple!! Et comme rien ne vaut le récit de ceux qui ont la chance de se lancer dans le bain pour la première fois, voici les impressions de nos deux cylindres qui rejoignaient l'aventure ce jour.

Sebastien:

« Allez Seb! Viens avec nous!! Tu verras ça sera sympa. En plus ce trail ne fait que 12km... » Ce sont par ces mots que je me suis fait embrigader pour mon premier trail et je ne le regrette pas. J’ai trouvé une équipe sympathique, complètement unie et dévouée à cette honorable cause. Je suis certain que Célia a passé un super moment et grâce à elle et à vous tous, j’en ai passé également un excellent. Ça été pour moi un honneur et très émouvant de franchir la ligne avec elle, après cette bonne course. Merci à vous.

I’ll be back.

 

Tiphaine:

Mon premier trail avec les dunes d'espoir. J'ai passé une excellente matinée. L'équipe est soudée, bienveillante, et ultra motivée. La cause est belle, Célia était tellement heureuse sur sa joëllette, elle riait et souriait tout le temps. Les autres coureurs et l'organisation sont très encourageants et soutiennent vraiment les dunes.

J’appréhendais un peu la course pour diverses raisons : manque de sommeil, rythme de mes entraînements très ralenti depuis 1 mois (seulement 2 sorties de 6 et 8 km depuis mon premier marathon le 8 avril), jamais couru de trail officiel, réputation difficile de cette course. Je ne voulais surtout pas être le « boulet » qu'on attend.

J'étais très contente de tirer la joëllette pour passer la ligne de départ et continuer les premières minutes. Cyril m'avait bien dit de ne pas me « brûler » dès le début, donc même si je savais que l'équipe serait compréhensive en cas de coup dur, je l'écoutais et voulais plutôt m'économiser en début de course. Nous sommes partis sans échauffement, quasiment directement dans la petite montée. Et puis la petite montée est devenue un escalier étroit pour lequel j'étais certaine de ne pas pouvoir assumer les rares rôles au contact de la joëllette. Alors on pousse derrière, ça les aide !

Dans le début de la descente, c'était parfois raide avec les pierres qui roulent et, j'avais un peu peur de glisser mais finalement ça s'est bien passé. Quand nous sommes arrivés sur le sentier large je me sentais au top. J'ai repris un peu la joellette, j'ai adoré ce tronçon où on « volait » bercés par les rires de Célia, les endorphines commençant à monter...

un peu de relais, Mag récupère ma place au contact de la joellette et on part tranquille devant avec Jean Louis sur ce sentier agréable avec la belle vue. Quelques passages escarpés, des sous bois plus frais, et l'arrivée se profile. Nous sommes tous regroupés, entonnant les hymnes de l'association, applaudis par tous les coureurs et spectateurs.

J'étais très fière de faire partie de la course, de soutenir Célia pour passer la ligne d'arrivée. J'étais assez émue d'ailleurs en finissant. Elle avait l'air tellement heureuse, et sa famille reconnaissante. En m'inscrivant aux dune, j'ai l'impression que je vais faire de belles rencontre, progresser en trail, partager des moments de dépassement de soi, avoir le cœur rempli des rires et sourires des enfants transportés, voir de beaux paysages.

Merci à Élodie de m'avoir permis de connaître l'association, et merci à toute l'équipe pour votre accueil chaleureux.

Merci à Célia de nous avoir fait partager sa joie . J'ai hâte de remettre ça !

voir l'album photos