Voir les sourires et la joie des enfants, heureux d’avoir leur place au sein de tous les coureurs malgré leur handicap, de se dépasser sur de magnifiques épreuves de course à pied. Voilà l’unique but de l’association, notre façon de militer pour le "bien vivre ensemble" grâce à un formidable vecteur : la "joëlette".

Trail vieux lavoir

Écrit par Florent le . Publié dans Les Parisiens

Ground Control to Major Lucas.

Il est 8h30 lorsque j'arrive sur le parking de la Mairie de Morainvilliers. Il fait frais.
En lieu des habituels trailers, une véritable écurie de Fomule 1, affairée à assembler la machine.
Lucas suit les opérations du regard expert d'un pilote aguerri.
Le moteur s'échauffe, taquine, les cylindres font connaissance entre eux. La joëlette, véhicule polymorphe aux capacités fantastiques, se prépare doucement.
C'est avec plaisir que j'ai répondu présent à l'appel de Pascal Galois pour une deuxième participation à un événement des Dunes d'Espoir, et m'adjoins ainsi au moteur du vaisseau piloté par Lucas.
Je connais déjà le pilote et la moitié de l'équipage. Je suis très heureux de les recroiser, après ma 1ère participation sur les Traces du Père Noël en décembre !
Après quelques mots de Pascal et Lucas, le furieux bolide animé par son 8 cylindres s'élance devant le peloton. Le moteur hurle, départ en fanfare dans la pure tradition des Dunes, sous les hourras, et l'hymne : "Et Un, et Deux, les Dunes d'Espoir !!!"
La formule 1 devient une fusée, propulsant Lucas dans la stratosphère des chemins champêtres. Ça gueule, ça chahute, ça chante, et ça court ! La 1ère édition m'avait donné un aperçu, ça va vite, même lorsqu'on court à côté !
Pascal et Christian animaient un autre équipage la veille au Trail du Muguet : il n'en parait rien !
Je prends un relais, les rotations sont courtes pour ne pas s'épuiser. Puis je deviens photographe. Nous arrivons devant le Vieux Lavoir, et faisons immortaliser notre passage par une bénévole. Les coureurs de tête nous ont doublé à une allure impressionnante !
Nous courons ensuite dans les Single Track. La joëlette fusée se transforme en Faucon Millenium, et Lukas Skywalker nous pilote dans l'étroit couloir avec la précision déconcertante que seule la Force peut prodiguer à un Jedi !
On se relaie toujours, mais Christian, Pascal et Michel montrent une dextérité impressionnante au maniement de l'engin. Les montées s'effectuent à l'aide des sangles : "ÇA POUSSE ÇA TIRE !!!", la cadence ne faiblit pas, comme le montre le cardio !!
Hop, un rocher : nous hissons la joëlette, et à nouveau, pause photographique ! Mais on ne traîne pas : "À 15h, y'a match !"
De retour dans les champs (que la campagne est belle, on dirait la Comté du Seigneur des Anneaux !), je prends l'avant-poste de la joëlette. Manquant d'expérience, on me rappelle ne pas m'emballer : c'est très difficile de jauger l'allure quand on est devant ! Et la joëlette de changer à nouveau de forme dans un raidillon : les 4 sangles sont sorties, tout le monde s'y met, et c'est à présent le traineau du Père Noël avec ses rennes qui s'envole vers le sommet de la butte ! Le souffle à peine récupéré, et c'est la descente. L'avion de chasse fond en piqué, filant à Mach 5 au milieu des autres coureurs ! Je cours devant pour ouvrir la route et prévenir ceux qui ne nous auraient pas entendu.
La boue était annoncée, et nous n'y échappons pas. Transformation en 4x4, voire ponctuellement en canoë. En trailers aguerris, nous traçons droit dans les marres (eh, on n'est pas des majorettes !) ; on s'amuse des coureurs qui contournent les flaques à grand peine (et d'ailleurs sans succès). Lucas rit à gorge déployée de notre entrain ! Je tente un relais à l'arrière, mais force est de constater mon incapacité à maintenir l'équilibre du véhicule. C'est sacrément physique, et Lucas est un gaillard. J'apprends que les joëlettes sont parfois pilotées par des adultes : je n'ose imaginer !
La course est si intense qu'on en perd le fil. Il y a eu d'autres transformations de la joëlette : en moto, en calèche, voiture de rallye, ou caravelle telle le vaisseau d'Albator... Quelle que soit la difficulté, l'ambiance reste incroyable et l'instant passe à une allure folle.
C'est enfin une chaise à porteur royale que nous amenons à l'arrivée, pour le Prince Lucas qui, flanqué de 2 de nos coureuses, passe la ligne en marchant, s'il vous plait ! Le chemin aura duré environ 2h50, à l'issue desquelles on peut dire que le Vieux Lavoir nous aura rincés.
En guise d'épilogue, nous partageons un verre de Champomy avec Lucas, qui fêtait ses 14 ans. Courir avec les Dunes, c'est une véritable aventure sportive, qui unit un pilote à ses coureurs dans un véritable instant de partage. On rêve à écouter l'évocation des différentes courses auxquelles l'équipe a participé.

Merci à Lucas, Pascal, Christian, Michel, Bruno, Céline, Patricia et Cécile (dont c'était la 1ère sortie) pour cette magnifique matinée !!
Merci à Michel et à tous les organisateurs de ce super trail du vieux lavoir.
J'ai tout de même une question... On recommence quand ???

Ici les photos