Voir les sourires et la joie des enfants, heureux d’avoir leur place au sein de tous les coureurs malgré leur handicap, de se dépasser sur de magnifiques épreuves de course à pied. Voilà l’unique but de l’association, notre façon de militer pour le "bien vivre ensemble" grâce à un formidable vecteur : la "joëlette".

QBRC

Écrit par Arnaud le . Publié dans Les Parisiens

La QBRC, une bonne course de rentrée.

Nous retrouvons Louna et Joseph dimanche 3 septembre pour la désormais traditionnelle course de la rentrée : La QBRC qui se déroule dans les toujours « jolis bois de Viroflay » dixit Pascal.
Joseph fait une drôle de tête quand il apprend qu’il va être dans l’équipe de Gilles…il a un peu « peur » d’être secoué, je tente de le rassurer…bon de toute façon l’heure du départ approche et nous positionnons les 2 joelettes « en pole position » !!
Le départ est donné, nous fonçons dans les rues, mais l’organisateur nous rappelle : en effet il « doit » se placer en tête de course pour ouvrir la route, il nous faut un certain temps voire un temps certain à nous arrêter….
Cette fois nous repartons pour de bon : au sommet d’une cote nous croisons Odile « déguisée » en bénévole : pas le temps de s’attarder car c’est déjà l’appel de la forêt (comme dirait Jack London…).
Le parcours changeant chaque année nous n’avons pas trop de repaires : tant pis nous déboulons dans les descentes, grimpons les cotes avec ferveur tout cela sous les encouragements de Joseph et Louna.
Cinquième kilomètre, Philippe surement impressionné par un hurlement de Christian, chute, effectue un roulé boulé et se relève aussitôt : un vrai X man !!!! Le premier ravitaillement arrive : il fait beau, il fait chaud, ne serait-ce pas le moment opportun pour « arroser » gentiment Joseph avec un verre d’eau ??? je n’attends pas son accord.

Au sommet d’une cote nous relançons, et là bing le drame : un bras de la joelette se casse au beau milieu d’une énorme flaque d’eau ! le résultat : Joseph qui se remettait à peine de l’épisode du verre d’eau se retrouve presque entièrement couché dans la flaque…mais chut.
Nous repartons comme si rien ne s’était passé !
Je vous le dis, une joelette avec un seul bras cela peut encore aller très vite et cela n’entache en rien les rires et le bonheur de l’équipe.
L’arrivée arrive déjà pour les coureurs du 12 kilomètres, Louna n’a pas fini et repart pour encore 8 km de course folle dans la forêt : des descentes, des montées, des virages, de la boue…bref un vrai « Louna Park ».

Après l’arrivée et la remise des médailles aux enfants, nous profitons du beau temps et des retrouvailles après l’été pour partager un pique-nique : c’est cela l’esprit Dunes !!

Ici les photos