Romane, Célia, Claire, Océane, Diogo, Hugo, Lilian, Loïc, Matthieu et Paul Toussaint !!!!

10 pilotes venus de toute la France, Alsace, Paris, Ch'ti, Sud, Corse

Pour en découdre sur le SEMI de Porto Vecchio !!!!!, retrouvez les comptes rendus journaliers des Dunes d'espoir sur le séjour.

Jeu. Le départ du Sud

Et voilà , cest le Sud qui donne le rythme. Départ à la tombée du jour pour Lilian et ses beaux accompagnateurs ..ou plutôt accompagnatrices, en majorité!!

Ah ces drôles de Dames.... C'est décidé j'ai changé de prénom , ne m'appelez plus Pierre mais CHARLIE !!!

"Un départ avec les larmes de maman contrastant avec l excitation de Lilian qui s agitait trop content dans la voiture. Avec la playlist de Lilian dans la voiture , les comédies musicales n'ont plus de secret pour nous, l'exercice nous a bien servi puisque nous avons chante au karaoké de la "boîte de nuit" ( chut! faut pas le dire à ses parents).

Puis, nuit tranquille bercée par le remous des grosses vagues, Lilian, pistolet sous l oreiller à veillé sur nous! Ouf personne à ronflé , personne est tombé, pas de tracas juste la bouteille d eau pétillante qui a explosé à la figure de Christine. Nous voilà dans les bouchons sous un ciel plutôt gris, mais du jaune plein les yeux et le coeur, la température est douce, Lilian est surexcité d être en Corse."

Cathy

Bonne nuit à tous les autres pilotes , patientez encore un peu et dans moins de 24 heures , baignade assurée!!

En prime les photos de Lilian au réveil ....Un vrait tueur !!!!!!

.  Voir l'album photos du jeudi !!!

Sam. 29

Samedi 29 avril ; le départ...

Kimery, Anthony, Boissé, Lorenzo, Lucas et Romain au soleil !

Pour commencer, j’aurais voulu vous narrer l’émotion du départ, à l’aéroport, les bisous des parents…Mais j’suis arrivée en retard. Juste le temps de me faire chambrer par Lucas et hop on embarque !

Le récit se serait ensuite poursuivi par 2 tomes complets sur le voyage en avion. Mais euh…dans l’avion, ils avaient mis un truc dans l’air pour nous endormir ! Heureusement, ça n’a pas marché sur Lorenzo, toujours au top de sa forme ! Le mal de l’air, il en rigole et déambule comme sur la terre ferme !

Arrivée à l’aéroport et voyage en bus ! Grand soleil et retrouvailles avec notre super organisateur, Serge qui nous avait déjà dorloté à l’Ile d’Elbe ! Romain nous rappelle les bons moments passés cette fois, en Corse et compte bien cette fois, goûter à un mets avec des petits trucs qui bougent, faute d’avoir goûté au fromage aux vers !

Voyage en bus, un chahut riant et ambulant ! Des paysages baignés de soleil ! Top !

Arrivée à l’hôtel et l’heure du miam-miam, et que ça rit, et que ça mange ! C’est super bon, il y a beaucoup de choix ! Le choix de goûter à tout s’ impose !

Après-midi plage ou repos, et on se retrouve pour une belle ballade entre vieilles pierres, fleurs parfumées et cactus géants ! Kimery, parée de son magnifique sourire, mérite bien sa place parmi les princesses des Dunes !

Puis apéro durant lequel il n’y a que de la grenadine, vous pouvez le demander à Boissé, qui confirmera, foi de marseillais !

Avec les Dunes, le temps file, file et hop, l’heure du dîner, c’est toujours aussi bon, tout en regardant des match de foot des petites équipes locales ! Bon oui, apparemment, il y a des stars là-dedans, c’est Anthony le pro, qui me l’a dit, dans son maillot PSG (on l’a caché avec son pull, ouf !) 

Puis l’heure du dodo, petits lits douillets pour nos pilotes qui ont été les vrais soleils de cette 1ère journée !

Céline

. Voir l'album du samedi !!

Romane, Hugo, Paul Toussaint, Marwan, Elouan, Antoine, Romain et André à la plage....

Une grande Aventure vient de se terminer. Pleine de chaleur, de soleil, de rires, de larmes et de sueur ! 

Des rencontres extra ordinaires, une ïle de toute Beauté, des gens fiers et accueillants , disponibles à souhait !  

Une grande course, des coureurs et coureuses rayonnants, des organisateurs et bénévoles fabuleux !  

De la joie, du partage, du bon vin, de bons fromages et de bonnes charcuteries !!!  

De l'altruisme, de l'amitié, du courage, de l'humilité et de la fierté !!

Bref , si l'humanité pouvait se résumer à ce WE on a fort à penser que beaucoup de problèmes et de barrières disparatraient...

4 belles journées pour 8 pilotes Merveilleux qui nous ont fait grandir , nous coureurs, accompagnateurs, médecin, caméraman, qui ont eu le privilège de les accompagner et de leur offrir un instant de bonheur.

C'est parti pour le voyage , laissez vous guider ci dessous........après ce magnifique texte improvisé après la course que Marwan nous a offert !!!

 

Vendredi

Le voyage pour le Nord et le Sud...

Vendredi 10h50, je suis en avance à l’aéroport, toujours aucun jaune en vue, Ah si ! Jean-Luc… où sont les autres ?.. tous simplement dans un autre hall. Nous nous retrouvons tous et avons le temps des papotes dans l’attente (longue, interminable…) de l’enregistrement.

Ils sont tous là : les Ch’tis arrivés la vielle à l’aéroport avec le grand Tonio, les alsaciens, levés tôt ce matin pour attraper le premier train avec Romain la houpette, Pilou, et tous les parisiens avec Marwan le tchatcheur, et Elouan le placide ! quelle joie de se retrouver pour un week-end qui s’annonce une nouvelle fois magique (nous étions alors encore loin d’imaginer l’intensité magique que nous allions vivre !...)

C’est bon ? tout le monde a fait son check in ? on de met en route vers le terminal et la porte d’embarquement, on s’attrape un sandwich, une pâtisserie, des friandises, et les ch’tis se lâcheront même au duty free pour concurrencer la topette de Nadette !

Les nouvelles nous arrivent des sudistes arrivés tôt ce matin après une traversée de nuit, il fait beau et chaud, et la mer est bonne ! On embarque, on s’installe, on boucle les ceintures et on décolle à la conquête de la corse ! le vol se déroule à la manière Dunes : on y découvre l’avion pour certains (baptême de l’air pour Tonio et Romain), on y dort, on y cause, on y partage nos spécialités culinaires , on y mange de bonnes choses bref, on se régale déjà de cette ambiance qui s’installe sûrement.

Terre, terre !! la corse est en vue ! on survole le cap corse, longe la côte ouest dans toute sa longueur découvrant les belles plages successives et des nuance de bleus et verts à faire trépigner d’impatience quiconque se sent déjà l’envie d’aller faire faire trempette aux doigts de pieds. Le temps s’annonce bon et beau, 23°C (on gagne 10 degrés par rapport à Paris, bonheur !) dernier virage d’approche, quelques secousses de quoi amuser les fans de montagnes russes, et on se pose en douceur sur le tarmac du petit aéroport de brousse de Figari.

PNC dernier virage, désarmement des toboggans, vérification de la port opposée… confirmation ! il fait beau et doux cet après-midi à Figari, vivement la plage ! Retrouvailles avec nos amis du Sud, récupération des minibus chez le loueur et on se sent tout de suite dans l’ambiance corse : on attend au soleil, on papotte, on regarde passer les voitures, on mange, on boit, on parlemente avec les corses, on spécule sur le classico de dimanche soir ! Ah !

Nos chars sont là, on embarque et chacun trouve sa place ! puis en route pour notre centre d’hébergement. La nature est belle, la végétation, bien différente de ce que nous connaissons sur Paris : les Lauriers encore sont encore en fleur, les bougainvilliers éclatants bien accrochés aux murs, les figuiers et leur odeur envoutante, les palmiers ici et là, quand ils arrivent à se faire une place sur la garrigue bien dense et ses arbousiers remplis de fruits en camaïeu de jaune-orange-rouge.

Nous y sommes, un centre de vacance, centre de voile avec accès direct à la plage. Nous y sommes quasi seuls, c’est mieux pour les autres ! Sans trainer, chacun enfile son short et ses tongs, son maillot de bain pour les plus réchauffés et hop, tous à la plage y retrouver nos amis sudistes déjà dans l’eau le André le magnifique ! On s’agite, on se mouille, volontairement ou non, l’eau n’est pas si salée, on se teste au kayak de mer ou stand up paddle improvisé.

On retiendra particulièrement les belles chutes à l’eau de René le Ch’ti et Elouan le téméraire qui n’est pas freiné par celle-ci et part en balade en kayak avec Jacques C’est l’heure, une bonne douche pour réchauffer ce petit monde ! on s’installe et on fait les lits, on continue de faire connaissance, on tape la boule avec les sudiste qui s’y croient, puis on décolle vers le centre principal pour le diner de sportifs : Steack Frites pour tous ! On partage quelques consignes, rappels, programmes du lendemain, Bravo Pierre pour cette organisation sans faille !

Mais on ne s’arrête pas là, et l’envie de prolonger la soirée (malgré une heure de réveil annoncée matinale demain matin : 6h30) nous rassemble tous dans la salle commune ou l’on pousse les fauteuil pour dégager la piste de danse. M.Cs Pierrot et Philippe aux platines, M.C Denis aux lumières, lasers et autre fumigènes, ça danse, ondule et déhanche jusqu’au bout de la soirée ! IN-FA-TI-GABLES, ils le sont tous ! c’est un véritable festival qui s’enchaine ce soir autour de nos 4 jeunes Elouan, André, Marwan et Tonio à coups de chenilles, de collés-serrés, de rocks et autres Madisons endiablés.

On a chaud, on boit, et tous ces bonnes choses ont une fin en prévision du programme dense qui nous attend le lendemain. Retour au bercail pour la famille Dunes, les uns filent à la douche, les autres grimpent dans leur lit superposé, d’autres encore prolongent la soirée ‘debriefing’ autour d’un petite topette et des tagadas, merci Nadette !

Puis, Morphée nous enveloppe tous de ses bras accueillants, on s’endort avec ces belles images et ces merveilleux instants de bonheur en tête… demain peut-il encore être mieux ?!  

. L'album photos

 

Manon, Camille, Mathias et Lucas sur les traces de Napoléon !

Suivez les aventures jour par jour.

Dernière étape

Les dames de fer sur l’Ile d’Elbe

Nous pouvons changer de tenues, short, chaussettes et différents accessoires mais la seule chose qui nous ferait vraiment du bien pour cette dernière étape : c’est de mettre des jambes neuves ! Mais aucune inquiétude les vaillants coureurs et pilotes aguerris ne se laissent pas impressionnés par l’usure de la machine à gravir les montagnes. 8H30 pétante c’est reparti pour 22km de « ra dadas ».

Joelette 1 Manon au commande : « Transporteurs ! » et la troupe démarre, avec prudence et pas comme des dératés (les fougueux des premières étapes se ménagent pour le final).

Joelette 2 Lucas, le casque vissé sur la tête histoire de ne pas perdre une miette du paysage, démarre prudemment. Il a récupéré de sa course de la veille, il profite des descentes, à fond c’est mieux !

Papa Georges veille au grain et calme les ardeurs de ces fils adoptifs. Nous les filles on ne dit rien on compte nos abatis mais nous savons que nous arrivons à bon port avec cette équipe en Or..

Nous nous suivons et voyons défilé un paysage magique, le tchik  tichik de Manon s’éloigne et disparait dans la forêt. Bizarre ils n’étaient pas si loin les gaillards.

Changement de Pilote pour la joelette deux

Mathias, « on n’est pas venu pour amuser la galerie », dopé aux éclats de rire richement alimentés par Christian (notre jukebox des dunes) dont nous ignorons toujours à quoi il carbure…La mobylette Portugaise est au meilleur de sa forme, il court partout, prends des photos, la joelette, les bâtons des coureuses : heureusement que nous ne passons pas dans un village il irait chercher du pain ! Mathias surveille le doc du coin de l’œil, il est là, prends des relais et tire la corde. Carine est complètement excitée, pique le vélo d’un vététiste et nous fait une thèse sur ces adipocytes qui s’évaporent dans les descentes : bye, bye cellulite bonjour les jambonneaux ! Fabrice, qui pour la joie des filles a enfin remis son merveilleux short bleu, couleur océan redouble d’énergie et donne le change à Valery le spécialiste des calembours et blagues à deux euros. Laurent surveille notre vitesse aucun excès ne sera toléré, et les tentatives de Daniel de le soudoyer pour sa prune chopée à Longjumeau restent sans réponse. Pendant ce temps, Mathias rit de toutes ses bêtises surtout quand Sébastien, de nature si sage commence à délirer. La femme croate, elle se concentre pour pousser brouette jusqu’au bout.

Au détour d’un chemin, un gentil géo nous donne enfin des nouvelles de la joelette 1 : elle n’a pas peté une durite, elle n’a pas sectionné un frein, pas perdu une de ses pilotes … non, non non allez un effort c’est facile ? Est-ce encore un bras ?

Dernier flash d’information : Autour d’un zig et d’un zag il a fallu choisir entre casser Manon et la joellette, le choix vite fait a été de briser un bras de joelette, et un de plus ! Au détour d’un chemin, après avoir affronté un chien féroce, l’Hermite allemand Dieter fut notre sauveur : Gilles  le « Mac Gyver » des Dunes » et sa grande expérience bricola une attelle et là, la joellette 1 est repartie en boitant au grand bonheur de certains, ils se reconnaitront. Au ravito tout est redevenu dans l’ordre, la joelette retrouva son bras italo français pour accueillir Camille qui se fit toute légère pour terminer cette étape.

Camille s’est éclatée dans la dernière descente sinueuse : « à fond à fond », dérapages contrôlés dans les épingles à cheveux prête pour le championnat de France de descente de vitesse.

Arrivée en fanfare, la sono Christian à fond, les freins en feux, les cylindres chaud bouillants, émotions garanties. Les accompagnateurs comme toujours au taquet : « elle n’est pas belle la vie ? »

La bière pression a coulé à flots, jusqu’à rupture de stock.

Une dernière petite grimpette, et nous voilà au palais Napoleoni : un petit studio au flanc de la montagne, sans Wifi, ni jacuzzi, sans télé. Un lieu plutôt austère, où les Dunes ont fait vibrer les murs et les marbres avec leurs chants. Photo de groupe, et vite le car : les estomacs crient famine et « Viva la Pasta ».

.  Les photos de la derrnière étape

Croatie

Talia, Laure, Matthieu et Jérémy étaient en Croatie... et viennent de rentrer !!!

La dernière journée, débutée par une ultime visite de la cité de PROGIR, avec de très beaux édifices et des tas de petites ruelles toutes aussi différentes, nous nous rendons à l'aéroport de SPLIT.

L'arrivée, les retrouvailles avec les parents pour les jeunes parisiens, les départs des antennes vers leur régions...

Laure, Jérémy, Talia et Matthieu pleurent à très chaudes larmes, ils suffoquent par moment. Ils ont vécu une tranche de vie inoubliable et en sont PARFAITEMENT conscients.

Nous aussi, coureurs, accompagnatrices, médecin et infirmière, nous sommes déchirés et les émotions éclatent en feu d'artifice.

Merci à vous , Jérémy, Laure, Talia et Matthieu. Vous nous avez offert de rentrer dans votre quotidien de nous faire découvrir toutes vos qualités. Vous êtes tout simplement BEAUX !!!!

Nous repartons forts de votre bonne humeur , de votre optimiste face à la vie , de votre force, de votre résilience.

Une TRES GRANDE LECON DE VIE, qui a inspiré certains de nos coureurs pour écrire ce superbe texte...

Grâce à vous, nous sommes encore plus décidés à continuer notre action.

Pierre, qui, entouré du bureau, est fier et heureux de vous avoir concocté ce merveilleux voyage. 

Le slam de l'espoir

On n'est pas du genre à rester en peignoir
A se poser les fesses sur une balançoire
A se regarder le nombril dans le miroir.
Nous on te laissera jamais choir !

Car nous sommes les Dunes d'espoir !

On vient des 4 coins du territoire
Apportant chacun notre histoire
Aucun obstacle, aucun trottoir
Un seul but ! Une seule trajectoire

Car nous sommes les Dunes d'espoir  !

Notre énergie il faut le savoir
On en a plein le réservoir
Rhum arrangé, raki, mirabelle et poire
Pour autant c'est jamais le foutoir

Car nous sommes les Dunes d'espoir !

Avec nous pas de tour d'ivoire
On ne broie jamais du noir
On ne se raconte pas d'histoires
Sur notre passage il faut nous voir

Car nous sommes les Dunes d'espoir  !

Pas la peine de sortir les mouchoirs
On ne cherche pas à vous émouvoir
Mais juste vous aider à y croire
Venez nous rejoindre dès ce soir

Car nous sommes les Dunes d'espoir  !

Il faut donner pour recevoir
Pour nourrir cette lueur d'espoir
Que notre combat ne soit pas illusoire
Et que ça reste dans vos mémoires

Tous ensemble pour la victoire de Math, Jérém, Laure, et Talia.
Et 1, et 2, et Dunes d'espoir !

Océane, Lucas, Anthony, Mathias, Boïsé, Gianni à Florence !!!

Lundi 31 Novembre

Il faut toujours un dernier jour n'est ce pas? Quoi ? personne n'est d'accord ? Bon ! Ok , on reste un jour de plus ou 2 ou plus , histoire de rester baigné dans cette ambiance magique !!

L'avion pour les uns , la route pour les autres et ce sont des embrassades et des au revoir déchirants comme  chaque fois !!

Promis il y en aura d'autres en 2015 !!!!!

.L'album photo du Lundi

Dimanche 30 Novembre

LE JOUR J !!!!! LE MARATHON, moins pluvieux que Rome mais..... humide dirait-on

.C'est parti pour la vidéo magique de Pierre Destang notre caméraman expert Joelette !!!

.L'album photo du Dimanche - le Marathon -

Samedi 29 Novembre

Une belle journée de découverte le samedi, avec encore tant de sourires et de rigolades...

Demain ce sera le grand JOUR du Marathon.... la nuit va être courte

.1 belle vidéo encore, comme si vous y étiez !!!!

.L'album photo du Samedi

Vendredi 28 Novembre

Ca y est ! ils sont arrivés !!!!

Arrivée le vendredi par 3 groupes séparés, Par avion pour le gros de la troupe, par un autre avion pour un bout de la troupe laissé sur Paris, et enminibus de luxe pour les sudistes.

Passage au village Marathon le Vendredi, tout semble très bien rôdé

.Les vidéos sont là pour le prouver....

Revenez ce soir sur le site, pour la suite de l'aventure !!!

FORZA LES DUNES !!!!

.L'album photo du Vendredi

Soutenez Les Dunes !!

Devenir partenaire

Soyez présent vous aussi,
en devenant PARTENAIRE,
de l'association Les Dunes d'espoir.

Et nos partenaires

Société CEA Read More
Mairie La Celle-Saint-Cloud Read More
Société Décathlon Read More
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5